Jour 53 : Les grues du port

Et puis un soir, tout à coup, les grues sont apparues le long du fleuve. Elles s’y trouvaient auparavant, seulement elles n’étaient pas illuminées de ce halo orange. Depuis, chaque fois que la nuit retombe, elles apparaissent dans mon horizon, ces girafes mécaniques aux longs cous dodelinant au rythme du chargement et du déchargement des bateaux.

Lorsque la brume s’installe, ce sont leurs sirènes que j’entends, ces lamentations lourdes, semblables aux complaintes des grands cétacés, aux tonalités proches des infrasons.

La nuit continue de tomber. La verdure de la ruelle qui dévale la pente vire au noir de plus en plus profond. La nuit infuse le monde comme une tisane. De loin en loin, on ne perçoit plus que les points brillants des réverbères. L’ombre rend les dimensions confuses. On ne distingue plus vraiment ce qui est derrière et ce qui devrait être devant. La nuit abolit l’espace entre les choses, entre les êtres, et le temps s’y écoule

autrement.

Les grues, peu à peu, s’arrêtent et L’ombre les absorbe. Ne témoigne de leur présence qu’une série de points lumineux dispersés à travers les arbres et les grandes formes géométriques et noires des plex, des entrepôts, des églises et des tours à condos.

Accoudé à mon balcon, dominant ainsi la pente abrupte qui débute à quelques mètres de mon appartement, j’ai une vue panoramique sur le sud-ouest de l’île. À contempler le roulement des nuages autour de moi, je peux prévoir le temps qu’il fera, je vois le fleuve et au-delà. Le port paraît de petite taille; s’en approcher provoque toujours un choc. La végétation qui m’entoure crée un îlot de verdure qui rafraîchit l’atmosphère par temps de canicule. Je suis bien.

Et si le soleil envahit mon appartement dès le lever du soleil pour une bonne partie de la journée, les couchers de soleils sont rose, rouges, orange, à couper le souffle.

314 mots

Publicités

Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s